Biodiversité et paysages

OEuvrer pour les paysages et la biodiversité

  • Natura 2000 en Lozère

    Le réseau Natura 2000 regroupe un ensemble de sites sur lesquels sont répertoriés des enjeux liés à la préservation de la biodiversité remarquable, faune ou flore rare et/ou menacée à l’échelle européenne.
    Actuellement, vingt périmètres de sites Natura 2000 se trouvent en totalité ou en partie en Lozère. Le premier site lozérien a été validé en 2003. Chaque site est doté d’un document d’objectifs (DOCOB) et d’un comité de pilotage, présidé par une collectivité locale, instance de décision et de validation annuelle des actions qui sont menées sur chaque territoire. Les sites Natura 2000 bénéficient de financements européens et nationaux permettant d’assurer leur animation et de rémunérer des actions de préservation ou de restauration auprès des propriétaires et des gestionnaires agricoles ou forestiers. L’association COPAGE est prestataire de plusieurs structures animatrices de sites Natura 2000.
    Carte des sites Natura 2000
    Haut de page
  • Animation générale des sites Natura 2000

    Le COPAGE assure, par délégation des collectivités maîtres d’ouvrage des sites, l’animation générale de deux sites Natura 2000. Il propose chaque année des actions de sensibilisation, de communication, de gestion des milieux naturels ou semi-naturels et des espèces présentes sur les territoires concernés.
    • Site "Vallon de l’Urugne" (Communauté de communes Aubrac Lot Causse – Contact : Marie-France FAGES)
    Le FILM Natura 2000 Vallon de l'Urugne est maintenant en ligne : Film Urugne Téléchargez la lettre info 2017
    • Site "Montagne de la Margeride" (Communauté de communes des Terres d’Apcher – Contact : Fabien JOURDAN)
    Téléchargez la lettre info 2017
    Haut de page
  • Animation de la contractualisation agricole

    A partir de 2015, les contrats agri-environnementaux ne sont désormais plus limités aux sites Natura 2000, même s’ils restent prioritaires. L’ensemble du département de la Lozère est couvert par quatre Projets Agro-Environnementaux et climatiques (PAEC). Sur chacun d’entre eux, en contrepartie d’aides financières, les agriculteurs peuvent s’engager pendant 5 ans pour des pratiques agricoles favorables à la biodiversité (milieux naturels et espèces menacées), aux zones humides et milieux aquatiques, à la flore spontanée des pâturages et prairies naturelles de fauche. Conditions d’éligibilité :
    • Exercer une activité agricole
    • Avoir entre 18 et 67 ans au 1er Janvier de l'année de l'engagement
    • Etre à jour des redevances environnementales auprès de l'agence de l'Eau
    • Respecter les exigences liées à la conditionnalité des aides PAC
    • Exploiter des parcelles situées à l'intérieur d'un PAEC (et les secteurs d'intervention prioritaire)
      En savoir plus Pour tous renseignements, contacter :
    • Anne Colin pour les PAEC Aubrac et Margeride (COPAGE)
    • Vinciane Febvre pour le PAEC Vallée du Lot (COPAGE)
    • Blandine Jouve pour le PAEC Causses Cévennes (CA 48)
     
    Haut de page
  • Diagnostics agricoles préalables aux MAEC

    Préalablement à la contractualisation, un diagnostic agri-environnemental est réalisé sur chaque exploitation qui souhaite s’engager en MAEC. Selon le PAEC, les opérateurs écologiques et agricoles peuvent être dissociés ou non. Il s’agit de dresser l’état des lieux des pratiques agricoles en cours sur l’exploitation, et plus particulièrement sur les parcelles concernées par un éventuel contrat MAEC. Ces pratiques sont ensuite analysées au regard des enjeux écologiques identifiés sur chaque parcelle. En fonction de l’objectif à atteindre et du type de MAEC contractualisée, l’exploitant s’engage alors, pendant toute la durée du contrat, à maintenir ou à adapter ses pratiques agricoles (fertilisation, gestion du pâturage, entretien mécanique) sur les parcelle concernées.
Haut de page

Références