Le brûlage pastoral

L’emploi du feu pour l’entretien des milieux est très courant en Lozère : on estime à près de 3 000 hectares les surfaces écobuées chaque année. Le feu représente un outil intéressant pour l’ouverture et la gestion de l’espace dans des zones à forte dynamique d’embroussaillement et souvent non mécanisables. Les écobuages sont réalisés dans le respect de l’arrêté préfectoral de l’emploi du feu.

Cet outil permet de maintenir le savoir-faire agricole de notre territoire mais également sa richesse paysagère, reconnue par l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO, au titre de l’agropastoralisme méditerranéen. En plus de renouveler les ressources pastorales, l’écobuage est également efficace pour réduire les risques naturels d’incendie en période estivale.

Le brûlage pastoral sur le massif du Mont Lozère est une pratique ancestrale. Il permet de contrôler les refus et les ligneux (genêts purgatifs) avec le meilleur rapport coût/efficacité. C’est aujourd’hui une technique indispensable pour maintenir les milieux ouverts. En plus de renouveler les ressources pastorales, l’écobuage est également efficace pour réduire les risques naturels d’incendie en période estivale.

Le préfet de la Lozère a chargé la direction départementale des territoires
fin 2003, à la maîtrise d’ouvrage, l’animation et à la coordination de l’élaboration d’un
Plan départemental de protection des Forêts Contre les Incendies de Lozère (DFCI). Un groupe de pilotage a été formé afin d’assurer le suivi technique de ce travail. Présidé par le sous-préfet de Florac, chef du pôle de compétence DFCI, ce groupe est constitué de :

Actuellement, l’association COPAGE participe aux réunions du pôle afin de suivre les actions concourant à la DFCI.

De plus, les agriculteurs ayant des chantiers à risque élevé peuvent réaliser une demande de brûlage dirigé par le SDIS 48. Ces demandes sont ensuite validées en sous-commission du pôle. L’association COPAGE réalise des diagnostics agricoles afin d’assurer de l’intérêt pastoral de ces différentes demandes.

Depuis 2018, l’association COPAGE et les agriculteurs de la commune du Pont-de-Montvert-Sud-Mont-Lozère font appel à l’Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile n°7 (UIISC7) basée à Brignoles pour réaliser des brûlages pastoraux auprès d’agriculteurs qui n’ont pas les moyens de les réaliser seuls.
Lors de la saison 2021-2022, ce sont près de 180 ha qui ont pu être écobués grâce aux conditions climatiques clémentes. Or, certaines années les conditions météorologiques ne permettent pas la réalisation d’écobuage, comme nous avons pu le constater lors de la campagne 2022-2023.

Par exemple, lors de la campagne 2022-2023 aucun chantier de brûlage n’a pu être réalisé.

Aujourd’hui, la création d’un Groupement d’Intérêt Économique et Environnemental (GIEE) est en cours sur la commune du Pont-de-Montvert-Sud-Mont-Lozère. Il est composé d’une dizaine d’exploitants agricoles. Ce dispositif d’aides financières est une réelle opportunité pour concrétiser la création du groupe d’agriculteurs en vue d’un changement de pratique.

Les intérêts d’un tel groupement sont multiples :

ecobuage2-2-pastoralisme-copage-lozere

Depuis sa création en 2006, l’Ecole du Feu a pour objectif de conduire des actions de formation et de sensibilisation à destination des acteurs du territoire, concernés par le risque incendie. L’objectif de cette formation est d’apporter des connaissances aux agriculteurs afin de maîtriser la technique des brûlages pastoraux.

Cette formation débute par une première journée théorique. Différents acteurs animent la journée afin d’apporter des connaissances sur le cadre réglementaire, l’impact du feu et la gestion du brûlage.

Quant à l’association COPAGE, elle présente le rôle et l’impact des écobuages sur le milieu. L’objectif étant de prendre conscience de l’impact d’un écobuage sur un milieu naturel tout en prenant en compte la gestion post-brûlage (pâturage, rotation…).

La formation se poursuit par une journée terrain avec la mise à feu d’un site.

Une formation doit avoir lieu chaque année et la communication passe par le CFPPA de la Lozère ainsi que la sous-préfecture de Florac.

@copage 2024 - Politique de confidentialité - Mentions légales